Se faire accompagner avec ordre et méthode

Se faire accompagner avec ordre et méthode

Notre Approche

Se faire accompagner avec ordre et méthode

  • Introduction

    La maquette numérique est complexe. Bien plus qu’une représentation en 3D, c’est aussi une base de données. Chaque modification où tout est lié, suppose de bien appréhender les paramétrages. Et cela passe par la maîtrise des tableurs et des bases de données.

    La rigueur est essentielle ! Chaque action a des conséquences sur le reste de la maquette. De même, l’interopérabilité des logiciels liés par un protocole, suppose que la gestion des paramètres et du choix des familles, soit menée rigoureusement.

  • La rigueur de travail

    Phase B reconnait les difficultés inhérentes face à des niveaux ou des facultés de maîtrise encore inconnues par les différents métiers du bâtiment. Et que dire des dossiers incomplets ou inaboutis qui peuvent être corrigés ou intégrés en 2D… Mais au passage de la 3D dans le cadre du BIM, cela ne pardonne pas !

  • La mesure exacte

    Phase B connait les enjeux pour la maîtrise d’œuvre, qui oblige celle-ci à remonter en amont pour réétudier le dossier, sortir les vrais quantitatifs et les plans de repérage exacts.

  • Le même langage

    Phase B est là pour ménager cette transition. Le BIM s’inscrit dans un processus collaboratif entre tous les intervenants d’un projet de bâtiment, depuis la conception jusqu’à l’exploitation. Ce qui inclut entre autres l’architecte, le maître d’ouvrage, l’ingénieur, le bureau d’études, le thermicien, l’économiste… Apprendre à tous les acteurs à parler le même langage, suppose un apprentissage rigoureux, organisé, avec des objectifs à atteindre. C’est la raison pour laquelle, un tuteur et un coordinateur comme Phase B est nécessaire pour mener à bien ce chantier. Le partage de l’information ne se décrète pas, il s’apprend !

  • DOMAINES D'INTERVENTION

    DOMAINES D'INTERVENTION

    TÉLÉCHARGER NOTRE FICHE AU FORMAT PDF

    Voir la fiche